By Charles-François Dupuis

Plusieurs personnes ayant paru desirer que je donnasse au public l'abrégé de mn grand ouvrage sur l' origine des cultes , j'ai cru ne devoir pas différer plus long-tems d remplir leur attente. Je l'ai analysé de maniere à présenter le précis des principes sur lesquels ma théorie est établie, et à donner un extrait de ses plus importans résultats, sans m'appesantir sur les détails, que l'on trouvera toujours dans le grand ouvrage.

Show description

Read Online or Download Abrégé de l'origine de tous les cultes PDF

Best french_1 books

Studies in the Philosophy of Michel Foucault: A French Alternative to Anglo-Americanism

This assortment reminds the reader that Foucault was once firstly a thinker. The learn specializes in the 3 central facets of Foucault's paintings as Foucault himself said them to be specifically, subjectivity, fact and gear.

European Francophonie: The Social, Political and Cultural History of an International Prestige Language

This quantity examines using French in ecu language groups outdoor France from the center a while to the 20th century. The phenomenon of French language utilization is explored in a large choice of groups, particularly Bohemian, Dutch, medieval English, German (Prussian), Italian, Piedmontese, Polish, Romanian, Russian, Spanish, Swedish and Turkish.

Extra info for Abrégé de l'origine de tous les cultes

Example text

Ce sont les membres divers de ce corps sacré du monde qu'ont adoré les premiers hommes ; et non pas de faibles mortels que le torrent des siecles emporte dans son courant. Et quel homme en effet eût jamais pu soutenir le parallele qu'on eût voulu établir entre lui et la nature ? Si l'on prétend que c'est à la force que l'on a élevé d'abor des autels, quel est le mortel dont la force ait pu être comparée à cette force incalculable répandue dans toutes les parties du monde, qui s'y développe sous tant de formes et par tant de degrés variés ; qui produit tant d'effets merveilleux, qui tient en équilibre le soleil au centre du systême planétaire, qui pousse les planetes et les retient dans leurs orbites, qui déchaîne les vents, souleve les mers ou calme les tempêtes, lance la foudre, déplace et bouleverse les montagnes par les explosions volcaniques, et tient dans une activité éternelle tout l'univers ?

Ils honoraient aussi le ciel sous le nom de Jupiter, la lune et Vénus, le feu, la terre, l'air ou le vent, l'eau, et ne reconnaissaient pas d'autres dieux dès la plus haute antiquité. En lisant les livres sacrés des anciens perses, contenus dans la collection des livres zends, on trouve à chaque page des invocations adressées à Mithra, à la lune, aux astres, aux élémens, aux montagnes, aux arbres et à toutes les parties de la nature. Le feu éther, qui circule dans tout l'univers, et dont le soleil est le foyer le plus apparent, était représenté dans les pyrées, par le feu sacré et perpétuel entretenu par les mages.

Le soleil, sous le nom d'Hercule, était leur grande divinité. Les éthiopiens, peres des égyptiens, placés sous un climat brûlant, n'en adoraient pas moins la divinité du soleil, et surtout celle de la lune, qui présidait aux nuits, dont la douce fraîcheur faisait oublier les ardeurs du jour. Tous les africains sacrifiaient à ces deux grandes divinités. C'est en éthiopie que l'on trouvait la fameuse table du soleil. Ceux des éthiopiens qui habitaient au dessus de Meroë, admettaient des dieux éternels et d'une nature incorruptible, nous dit Diodore, tels que le soleil, la lune, et tout l'univers ou le monde.

Download PDF sample

Rated 4.56 of 5 – based on 41 votes